art numérique

L’art numérique se développe tout doucement mais est encore assez loin d’être accepté par toute une société. Pourtant, laisser s’exprimer des artistes sous toutes leurs formes est une véritable avancée pour l’art. Qu’est-ce que l’art numérique ? Et comment comprendre les démarches et les philosophies des artistes ? Découvrez des débuts de réponse dans cet article.

Définition de l’art numérique

La définition de l’artiste numérique est finalement assez simple. Il s’agit d’un artiste qui utilise les technologies numériques pour s’exprimer. Ces dernières peuvent être utilisées pour des recherches, des mises en scène, de nouveaux langages ou encore se questionner sur l’art en général.

Voilà pourquoi les possibilités que peut offrir l’art numérique sont assez larges. Il est par exemple possible d’utiliser des algorithmes ou des codes pour exprimer sa sensibilité artistique.

Matérialisation de l’art numérique

L’art numérique peut se matérialiser sous différentes formes, toutes plus originales les unes que les autres :

• Print : consiste à imprimer en 2 ou 3 dimensions des objets, de couleurs et formes différentes et de les assembler pour créer un tout.

• Réalité virtuelle : à l’aide d’un casque de réalité virtuelle, l’artiste peut faire plonger son public dans un monde virtuel, créé de toute pièce via logiciel.

• Projection : grâce à des systèmes de projection, l’artiste numérique est capable de créer différentes pièces, qui prennent des sens différents en fonction des angles de vue.

• Hologramme : un hologramme est un produit de l’holographie, qui représente une image en 3 dimensions, comme « suspendues en l’air ».

Quelques grands noms de l’art numérique

L’art numérique est une pratique qui a réellement décollée à partir des années 1980, avec le développement de la technologie. 3 grands noms ont marqué de manière différente cet art :

• Nam June Paik : considéré par beaucoup comme le pionnier de l’art vidéo, cet artiste sud-coréen au mouvement appelé néo-Dada Fluxus. Il a marqué le paysage de l’art vidéo avec sa création de 1963 où 13 téléviseurs sont entreposés sur le sol avec des aimants qui déforment les images. Il est également le premier artiste à avoir introduit de la narration dans ses créations vidéo.

• Maurice Benayoun : ce français est réputé pour le sens de sa mise en scène et un usage fréquent de l’interactivité. Il créé une série d’animation nommée « Les Quarxs » qui utilise des images de syntèse pour créer un univers décalé et loufoque. Son œuvre « Le tunnel sous l’Atlantique » révolutionne également l’art numérique puisque cette dernière relie le Centre Pompidou à Paris au musée d’art contemporain à Montréal de manière télé virtuelle et interactive.

• Char Davies : avec son œuvre de réalité virtuelle « Osmose », cet artiste place le spectateur comme une véritable personne active. En effet, le corps de ce dernier est essentiel à la compréhension de l’œuvre, puisque des capteurs et un visiocasque est obligatoire pour parcourir un monde virtuel dans lequel il est possible de se déplacer grâce à sa respiration.

Découvrez comment je finance mes projets d’art numérique avec mon autre passion : le pari en ligne.